Je l'aime, je ne veux plus m'en taire...

La nuit

La nuit
sur mon corps
tes mains araignées tissent la soie de mes rêves. 

YP, le 22 avril 2016

Piège

Piège du lit--

entre le matelas et la couette

ton corps et le mien. 

YP, le 23 janvier 2017

Cuisine


Tic-tac de l'horloge
craquements du plancher 
glouglous du frigo  
et la rumeur de mon cœur 
épiant les bruits de ton retour. 

YP, le 16 octobre 2016

Rentrée

Entends-tu les grillons--

leur chanson étouffée par l'averse?


Le jour vient de fondre la nuit--

dans mes veines bientôt le soleil. 

 

Dernier baiser--

de tes rêves ton sourire me soulève.


Oiseau prenant son vol!


YP, le 20 août 2106

 

Attente

Dans l’incertain du soir
j’attends à la fenêtre--
rien ne parle que le besoin de toi.
 
Evening incertainty--
standing by the window
nothing speaks but my need of you.
 
YP, le 14 août 2016
 
 

Amaterasu

En fermant un oeil,

je peux d’un seul doigt faire disparaitre le soleil.

J’allume et j’éteins le jour!

Vois et admire mon pouvoir…


D’une main je l’emprisonne,

cet astre qui brillait

lorsqu’aucun homme ne foulait encore la terre.

 

Approche, mon amour…

As-tu été fidèle?

M’aimes-tu encore?

Un baiser et le soleil sera tien!



YP, le 11 juillet 2016

Création


Sur le vieux métier 
là où dorment tes rêves
je tisse lentement ma solitude à la tienne-- 
Mon amour s'y trame dans le silence de l'espoir. 

YP, le 7 juillet 2016

 

L'araignée au plafond

Seule dans la chambre

tous les soirs

avant que tu ne rentres

je parle de toi à Pénélope

la grosse araignée du coin.

Je crois qu’elle s’applique trop à sa tapisserie

car elle ne me répond jamais.

Dommage! 

YP, le 6 juin 2016

Qui aurait dit qu’un jour...

Qui aurait dit qu’un jour

comme dans ces films sentimentaux

je serrerais

ce matin

ton oreiller contre moi? 


YP, le 14 mai 2016

Leçon de science

Un vers de terre a cinq coeurs
moi, je n'en ai qu'un...
Mais il ne bat que pour toi! 

YP, le 26 avril 2016

Petit matin

Petit matin--
il fait encore trop sombre
pour voler dans l'azur de tes yeux.

YP, le 19 avril 2016

Dénudés...

Dénudés de nuage
d’un bleu si clair
est-ce le ciel
ou tes yeux
qui se penchent vers moi?
 
YP, le 6 avril 2016
 
 
 

Il est déjà bien tard...

Il est déjà bien tard...

La neige a recouvert nos cheveux de sa poudre

les sillons de la terre ont marqué nos visages

la lumière de la lune seulement se reflète

dans nos yeux fatigués du soleil trop joyeux.

Nos voix ne parlent plus que pour dire le silence

mais nos pas alourdis par le poids des étoiles

se sont enfin trouvés.

Il est déjà bien tard

et si nous continuions le chemin ensemble?

 

YP le 14 février 2016

Si près de moi...

Si près de moi

et pourtant si seul

dans l’exil de ton sommeil!

Dis-moi

quel est donc le secret qui dort sous tes paupières? 

YP, le 12 janvier 2016

L' éternel retour

Toc, toc, toc, c’est moi!
Eh, oui...
Toujours la même
qui vient frapper à ton coeur :
“Pourquoi ne l’as-tu pas laissé ouvert ?
Tu sais bien que je reviens toujours!”
 
YP, le 3 janvier 2016
 
 

Fleur bleue

La mer sans doute

avec tous ses poissons

et puis le ciel bien sûr

avec ses anges et ses oiseaux

et la terre et ses fleurs

et ses beaux papillons …

Ah, mais que donnerais-je pour un baiser de toi?  

YP, le 2 janvier 2016

Post-it 2

Amour,

Je vais rentrer très tard

ne m’attends pas!

Prends garde en ouvrant les fenêtres

De ne pas laisser s'échapper

les gerbes de colombes que j’ai cueillies pour toi

dans le jardin

qui pousse dans ma tête!

 

L'appartement

C’est décidé!

je vais prendre un appartement

ensoleillé

confortable

calme et sûr ...

Là,

tout près de ton coeur.

 

YP, le 20 septembre 2015

Demain, tu viendras!

Demain, tu viendras!
Peut-être
écrirons-nous des poèmes toute la journée?
Peut-être
sortirons-nous aussi nous promener autour du lac?
Peut-être
nous arrêterons-nous alors dans notre café?
Il se peut cependant
que nos corps décident de ne pas quitter ma chambre...
Peu importe:
demain, tu viendras!

YP, le 6 septembre 2015

En pèlerinage

En pèlerinage
mon amour s'en est allé! 
Il voulait cheminer
revoir les lieux de sa naissance, 
mais cette fois, en prenant tout son temps:
il avait grandi si vite!
 Et en silence aussi:
il avait été si bavard, 
si tapageur dans son enfance! 
 
Si vous le voyez, souriez-lui, 
Il aime tant les sourires! 
Mais n'en faites pas trop: il est à moi. 
 
YP, le 12 août 2015

Oh! No! Mat! Hop! Hé!

   A chaque rencontre

mon amour, mon cœur s'emballe--

boum, boum, boum!

  Alors je dessine de mes lèvres

mille sourires sur tes joues--

mouah, mouah, mouah!

  Et puis sur ta bouche

atterrissent enfin mille baisers--

crash, smack, crash, smack!

The End

Write a new comment: (Click here)

SimpleSite.com
Characters left: 160
DONE Sending...

Ahmed El Fazazi | Reply 05.06.2016 19.39

les gerbes de colombes que j’ai cueillies pour toi, dans le jardin qui pousse dans ma tête! ... Magnifique !!

Camille | Reply 13.08.2015 05.40

Comme un message, j'ai lu :

... "En pèlerinage...
...revoir les lieux de sa naissance,
...n'en faites pas trop "…

Pour mon chemin de ce jour, c'est très juste. Merci.

See all comments

| Reply

Latest comments

16.11 | 20:57

Thanks for your comment. :)

...
26.10 | 13:49

Simple direct plainly spoken imagery, and a quiet inside the persona that speaks the truth of its human heart.

...
30.04 | 20:18

Merci, Jo! Très gentil à vous :)

...
23.04 | 03:10

Superbe et fabuleusement réconfortant. Merci Chère Amie. Jo Cassen

...
You liked this page
Hi!
Make your own website like I did.
It's easy, and absolutely free.
AD