Bien moins que demain!

Je te cherche
parmi tous mes amants-
fugit amor.
 
YP, le 18 octobre 2016
 
 
 

Je me souviens...

Je me souviens de votre rue
du gris si froid de vos nuages
de ce soleil blaffard qui promettait la pluie.
 
Je me souviens de votre voix
de l’air ému de vos silences
de vos rêves fiévreux qui secouaient vos nuits.
 
Je me souviens de votre mal
de la ferveur de votre amour
qui telle une douleur, poursuit son chant en moi!
 
YP, 12/30/15

Ils s'aimaient tant...

Ils s’aimaient tant!
Même leurs silences ressemblaient à des baisers!
 
YP 27/12/15

Sans toi

Sans toi--
seule jusque dans mes os.
 
YP, le 4 décembre 2015

A toi

Ce soupir contient

tous les rires des enfants

que nous n’aurons jamais ensemble

tous les souvenirs des baisers

donnés à d’autres

tous les serments

agonisant dans les nuits du passé.

 

Ce soupir contient

tous les lieux où je me suis perdue

et ce lieu où tu m’as retrouvée

sous les larmes

sans mémoire

sans mot.

 

Ce soupir contient

le chant éphémère du grillon

la caresse du vent de l’automne

et dans tes yeux

cette très longue phrase habillée de futur.

 

YP, le 10 octobre 2015

Décalage

Je suis seule
tous les océans dans mes yeux
la moitié de mon coeur dans ma poitrine
dans ce monde
où mon soleil meurt
dans ta nuit qui s'efface.

YP, le 7 août 2015

Dans les chambres du cœur

Dans les chambres du cœur

les mots sur le bout de nos doigts
 
racontent 
 
les promesses des voix aux infections fleuries
 
les chairs offertes à la chair
 
les cieux ouverts
 
pleurant leurs désirs dans nos yeux étonnés. 
 
YP, le 24 juillet 2015

Tout commença

Tout commença par des mots qui ne furent jamais dits
tout commença par la gorge échappée d'un oiseau qui les entendit
tout commença par la mémoire passagère du vent qui les fit danser
tout commença par les yeux brûlants des nuages qui les fiancèrent
Ce chant, cet air, cette pluie, te souviens-tu?

Tout commença par des mots qui ne furent jamais dits.

YP le 17 janvier 2015

Ce soir

Ce soir,

tout dans le ciel est devenu oiseau :

le chant dans le jardin de mon chien à la brume

le nuage timide souriant à la lune

et le vent fou grisant la cime de mon arbre.

 

Ce soir,

tout dans ma chambre est devenu ta peau,

le murmure de mes songes que ton amour parfume

le nuage argenté dans mes yeux sous la lune

le souffle des baisers frémissant dans mon âme.  

 

YP le 29 décembre 2014

Offrande

 

Et voici mon coeur nu

libéré de sa peau

lové entre tes mains! 

YP (le 31 août 2014)

Cinq minutes

Cinq minutes,
donne-moi encore
cinq petites minutes

pour te regarder
pour toucher ton nez de mon nez,
pour te répéter que je t'aime
et de te dire bonne nuit,
repose-toi bien aussi,
au revoir, à demain!

Cinq minutes,
cinq petites minutes
avant de me séparer de mon âme.

YP (le 3 juillet 2014)

Etre...

Etre au creux de toi

lovée au coeur de toi

dans la plaie silencieuse

enfin refermée,

mon familier, mon inconnu!

 

YP le 5 juin 2014

Le lit blanc et bleu

Je suis la présence invisible
étendue près de toi.
Le brasier de mon coeur
consumant la distance,
dans ce lit blanc et bleu,
mon souffle t'a rejoint.

YVONNE PERALTA (le 27 mai 2014)

Relativité


Cet instant animé de nos corps

ce printemps ému de nos coeurs
cette éternité étoilée de nos âmes

cet espace du toi est moi.


YVONNE PERALTA (le 8 mai 2014)

 

N'oublie pas

N'oublie pas
que la lune ne brille
que par la grâce lumineuse du soleil

N'oublie pas
que les fleurs ne sont fruits
que par la grâce du vent et des abeilles

N'oublie pas
que je ne suis vraiment
que par la grâce de ton amour.

YVONNE PÉRALTA (le 5 mai 2014)

Nouveau matin

Nouveau matin à la fenêtre

un ciel timide

et rose de confusion

dans les vibrations mâles du réfrigérateur

un camion et une voiture

se croisant sans se reconnaître

et la complainte d’un chien encore plus loin!

 

Tout près, tu remues dans ton rêve

là où  le ciel danse

dans le roucoulement des réfrigérateurs

où  les camions et les voitures

s’arrêtent et se parlent

Et où les chiens ne chantent

que sur l'air heureux et reconnaissant

de notre amour immortel!

YVONNE PÉRALTA (Le 13 avril 2014)

 

Où?

Ce soir,
mon amour,
je ne sais plus
où je commence
où tu finis


Comme la lune
brillant encore
dans le bleu du jour,
comme la mer et le ciel
se confondant
au-dessous d'elle,
et comme nos ombres
sous cette lune pleine
enfantant le bonheur!


Ce soir,
mon amour,
je ne sais plus
où tu commences
où je finis...

YVONNE PÉRALTA (Le 9 avril 2014)

Toi et moi

Toi
mon chemin
et moi guidée
jusqu'au seuil de notre paradis

Toi
ma rivière,
et moi soulevée dans tes bras
pour en gravir les marches

Toi,
mon soleil
et moi couchée sous notre ciel de lit

Toi,
la voix du firmament
et moi chantant dans l'eau de notre puits

où nos voeux souriants s'endorment exaucés!

YVONNE PÉRALTA (le 23 mars 2014)

Déclaration

Entre les lignes où la mort se repose
entre les draps où l'amour vient dormir
dans le jardin où se fane la rose
dans le baiser qui la fait refleurir


Ce murmure, cette lente impatience

celle du temps des femmes brodant à la chandelle
taffetas amoureux, parfums de confidence


Ce soupir

ce serment

ma voix chantant ton nom!

YVONNE PÉRALTA (le 13 mars 2014)

Dans mon coeur...

Dans mon coeur sommeillent tes mots,
et la grâce de tes deux mains,
le temps passant comme escargot
quand l'amour attend le matin.

Et sur ce long sentier de vigne
celui qui mène à tes caresses,
maîtresse sage et femme indigne,
je prie mes démons, tes déesses!

YVONNE PÉRALTA (le 28 janvier 2014)

 

Mon rêve ...

Mon rêve est endormi
près de moi sur ma couche
le temps a disparu
sous la neige
mon coeur
seul
à demi
contemple enfin sa bouche
et ce fil si ténu
qui ressemble au bonheur!

YVONNE PÉRALTA (le 20 janvier 2013)

Write a new comment: (Click here)

SimpleSite.com
Characters left: 160
DONE Sending...

Françoise Gabriel | Reply 03.12.2015 04.07

Beaux poèmes amoureux! Je n'ai pas trouvé les références des oeuvres choisies pour illustrer...(pourtant elles sont belles et leurs auteurs méritent leur noms)

yvonne 06.12.2015 21.57

Merci, Francoise. Je suis très fainéante pour citer les auteurs des photos. je ne cite que si ce sont mes amis et leur demande permission. Je suis impardonnable

Jean-Luc | Reply 10.04.2014 08.07

C'est magnifique la poésie quand c'est bien écrit...

Yvonne 13.04.2014 10.02

Merci, Jean-Luc!

Capes | Reply 14.03.2014 10.14

Je ne sais pas pour qui sont écrits ces poèmes mais ils sacrément beaux...A bientôt Yvonne!

Yvonne 10.04.2014 01.50

Merci, Jean-Luc! Bisous!

Denise Therriault- Ruest | Reply 13.03.2014 23.43

Très beaux poèmes...je viendrai sûrement revisiter ton site. bravo, belle poétesse!

Yvonne 10.04.2014 01.49

Merci, Denise!
Tu es ici chez toi!

See all comments

| Reply

Latest comments

16.11 | 20:57

Thanks for your comment. :)

...
26.10 | 13:49

Simple direct plainly spoken imagery, and a quiet inside the persona that speaks the truth of its human heart.

...
30.04 | 20:18

Merci, Jo! Très gentil à vous :)

...
23.04 | 03:10

Superbe et fabuleusement réconfortant. Merci Chère Amie. Jo Cassen

...
You liked this page
Hi!
Make your own website like I did.
It's easy, and absolutely free.
AD