Poèmes amoureux (3)

Rebelote

Revoilà mes doux anges
qui tendrement encore
vont secouer leurs têtes

Et moi de leur sourire
et moi de leur conter
ma joie, mon allégresse

Et de louer encore
et de chanter toujours
de ta voix bien-aimée

l'intemporel amour!

Trève

Ton absence
comme une main
effeuillant
les derniers pétales
de la prudence

Rose nue
dont la beauté intense
soupire
de la voix fragile
de ses yeux:

"Je t'aime et voilà tout!"

YVONNE PÉRALTA (le 19 novembre 2013)

Après-midi

L'empreinte de la pluie
s'égoutte sur le toit
et sa douce prière  
chante encore dans ta main.

Puis éclatant de rire
la folle pluie y verse
cet amour caressant,
démesuré, divin!

L'heure est à la promesse,
aux yeux calmes et fermés
et au mur souriant,
le futur nous regarde.

YVONNE PÉRALTA (le 20 octobre 2013)

 

Valises

Je voyage
dans le silence de ta mémoire
dans la clarté de mes rêves
et je traine
et j'entasse
mes valises
lourdes de rires
de mots
de baisers!

Je suis seule
tous les océans dans mes yeux
et la moitié de mon coeur
dans ma poitrine
dans ce monde
où mon soleil
meurt déjà
dans ta nuit
qui bat!

YVONNE PÉRALTA (le 10 octobre 2013)

Mon amour...

Mon amour dort ici
sa joue contre mon sein
il respire infini
rêvant au doux matin 
où sous draps impatients
mais bientôt éveillés
il reviendra confiant
heureux et passionné
vers l'île qui l'attend
dans sa libre clarté!

YVONNE PERALTA (le 26 septembre 2013)

Aime-moi!

Aime-moi,
que la fenêtre s'ouvre
que ma bouche proclame
la lumière du ciel de tes yeux,
l'aurore infinie de ton sourire
le prélude ébloui de ta main sur mon coeur!

YVONNE PÉRALTA (le 18 septembre 2013)

Lumière d'automne

La bougie expirant
émue et contentée
remue encore nos ombres
sur le calme du mur.

Le rouge et le orange
des branches de tes bras
rassemblent lentement
les feuilles de mes membres.

Et la pluie tendre vient 
pleurer sous mes paupières
le désir jaune et vert
pour un temps apaisé.

Pour un temps seulement
car déjà l'arbre plie
sous ce vent de soupirs
tourmenté de baisers.

YVONNE PÉRALTA (le 15 septembre 2013)

Correspondance

Singulière impression

douce, divine et calme,

que ta main sur mon front

caresse aussi mon âme.

YVONNE PÉRALTA (le 2 septembre 2013)

Ce matin

Mon amour,

Aimes-tu la pluie,
douce lessive d'anges
s'égouttant sur nos têtes ?

Aimes-tu la pluie,
nectar de leur bonheur
imprégnant nos lèvres ?

Aimes-tu cette pluie,
ondée de leur amour
inondant nos coeurs ?

YVONNE PÉRALTA (le 29 août 2013 révisé le 27 septembre)

Une journée

La première à te dire
bonjour
La dernière à te dire
bonsoir
Et entre les deux
la vie 
comme elle viendra!

YVONNE PÉRALTA (le 28 août 2013)

Bruissements

 

Tes lèvres
me dérobant
comme une majuscule

aimant,
je glisse
vers tes mains

dans ma gorge
à ras bord
mon amour contenu.

YVONNE PÉRALTA (le 22 août 2013)

 

Petite visite de nuit

Dans ta nuit
enrobée de lune
je viens!
Trouvant l'espoir
dans l'étroitesse
de ta serrure
dans le grincement
de ta porte
dans la soie lumineuse
de tes beaux yeux fermés!

YVONNE PÉRALTA (le 21 août 2013)

Songe d'une nuit d'été

Transformé à ton image

selon le désir de mon coeur

trop plein de nous

comme une cage ouverte

où sommeille sa délivrance.

 

YVONNE PERALTA (le 14 Aout 2013)

A la plage

Vagues

Cadence

Odeurs impatientes;

 
Vent

Souffle

Langueurs libertines;

 

Soleil

Morsure

Couleurs brûlantes;


Toi

Fantôme

Fondant sur ma chair.

YVONNE PERALTA (le 13 aout 2013)

A venir (haiku)

Peau de ma mémoire
 
amoureuse du tracé de

ton désir futur.
 

YVONNE PERALTA (le 13 Aout 2013)

Le fil (haiku)

Doux et invisible

allant de mon coeur au tien:

tendre soupir de soie.

YVONNE PÉRALTA (le 5 août 2013)

Attente

Squelette de nuages

flottant 

dans la tendre agonie

du soir:

encore un jour

sans toi!

YVONNE PÉRALTA (le 2 août 2013)

Absence (haiku)

Toi qui fait pousser 

le potager des mots dans

les coeurs affamés.


YVONNE PÉRALTA (le 1er août 2013)

Pluie

La pluie m'a trouvée ce matin

sur le long chemin

de graviers amoureux. 

Elle m'attendait

elle m'a fait sienne dans son silence

goutte après goutte...

Et j'ai gardé le souvenir 

de ses larmes émues

sur ma robe verte et séduite.

 

YVONNE PÉRALTA (Le 23 juillet 2013)

 

Tu me manques...

Tu me manques...

On se revoit quand déjà?

Et si les étoiles s'arrêtent de rire?

Et si la lune ne danse plus?

 

Les étoiles semblent être bien tristes 

et la lune pause un instant dans mon ciel. 

 

Est-ce de même pour toi?

 

YVONNE PÉRALTA (le 20 juillet 2013)

Je veux dire…

Pour Palombe, avec toute mon amitié


Je veux dire la folie qui souffle dans ma tête,

Je veux dire la tendresse qui m’habille le cœur !

Je veux dire la passion qui fait frémir mes lèvres,

Et je veux dire la joie qui coule de mes yeux !

Tu es

le souffle ami

le vêtement si doux

le frisson amoureux

ma rivière, ma source !

 

YVONNE PÉRALTA  (Le 2 juillet 2013)

Write a new comment: (Click here)

SimpleSite.com
Characters left: 160
DONE Sending...

Dantalio | Reply 15.09.2013 10.53

Magnifique blog et mise en page ca donne très bien tes poèmes avec plus les images, tes poèmes sont sublimes et très bien écrit
Bise
Amitiés
Dantalio de Jepo

yvonne 20.11.2013 01.34

Merci de tout coeur, mon ami!
Amities,
Yvonne

See all comments

| Reply

Latest comments

16.11 | 20:57

Thanks for your comment. :)

...
26.10 | 13:49

Simple direct plainly spoken imagery, and a quiet inside the persona that speaks the truth of its human heart.

...
30.04 | 20:18

Merci, Jo! Très gentil à vous :)

...
23.04 | 03:10

Superbe et fabuleusement réconfortant. Merci Chère Amie. Jo Cassen

...
You liked this page
Hi!
Make your own website like I did.
It's easy, and absolutely free.
AD